Passer au contenu ↓

Kurt Hahn

31 March 2017

Fondateur de UWC

Né en 1886 en Allemagne de parents juifs, il fut l’une des personnalités les plus influentes du 20ème siècle en termes d’éducation internationale. Il étudia en Allemagne puis à Oxford, avant que la Première Guerre mondiale ne l’oblige à retourner dans son pays natal. L’intérêt que Kurt Hahn porta très tôt à l’éducation comme une force pour le bien commun, fut confirmé par la destruction dont il fut témoin durant la guerre. Avec l’aide du Prince Max von Baden (dernier chancelier impérial allemand), il fonda en 1920 l’internat Schule Schloss Salem. Ce projet était fondé sur le respect de son prochain, la responsabilité envers la communauté, et la prise de conscience de l’importance de la démocratie dans le maintien de ces valeurs. En 1933, après s’être opposé aux Nazis, Kurt Hahn fut condamné à l’exil au Royaume-Uni, et créa la Gordonstoun School en Écosse, fondée sur les quatre piliers clés de l’internationalisme, la responsabilité, la relève de défis et le service.

Kurt Hahn joua un rôle clé dans la création de l’organisation Outward Bound, du Prix du Duc d’Edimbourg, et créa le mouvement UWC avec Atlantic College en 1962. Lors de la conférence au Collège de Défense de l’OTAN en 1958, il fut inspiré par la coopération dont il fut témoin entre les anciens adversaires de la Seconde Guerre mondiale. Il pensa que si nous pouvions éduquer les jeunes du monde entier ensemble, nous pourrions éviter des conflits futurs. C’est de la certitude que l’éducation peut changer le monde que le mouvement UWC a vu le jour, avec comme mission de faire de l’éducation une force pour unir les peuples, les nations et les cultures afin de construire un monde en paix et un avenir durable. En 1962, Atlantic College au Pays de Galles fut le premier établissement UWC à être inauguré.

Kurt Hahn mourut en Allemagne en 1974. Le Dictionary of National Biography (ouvrage de référence sur les figures importantes de l’histoire du Royaume-Uni) le qualifie de « directeur et citoyen de l’humanité. » Son héritage reste l’un des plus importants et des plus indispensables dans l’histoire de l’éducation internationale.

Je considère la tâche de l’éducation comme primordiale afin d’assurer la survie des qualités suivantes : une curiosité débordante, un esprit tenace, une recherche infatigable, le renoncement à soi-même, et surtout, la compassion envers les autres.

Tagged Key Figures Profile